L'Ambassade du Pakistan au Niger a organisé le Cachemire Black Day

 
249298137_395291728805731_817934741367957199_n.jpg
Le Kashmir Black Day a été organisé par l'Ambassade du Pakistan à Niamey en République du Niger en association avec l'Institut Africain de Technologie (IAT) de Niamey. Des universitaires et des étudiants de diverses facultés ont assisté à l'événement. Un grand nombre de représentants des médias ont couvert les débats. L'événement a commencé par la récitation des versets du Saint Coran suivi de l'hymne national. S'exprimant à cette occasion, le Chancelier de l'Université, Mr Hamidou Amadou, a réaffirmé le soutien du Niger au Pakistan sur le différend du Cachemire et a déclaré qu'il était "fier de se tenir aux côtés du Pakistan sur la question du Cachemire". Se déclarant préoccupé par le sort des civils du Cachemire.
 
S.E.M Ahmed Ali Sirohey l'Ambassadeur du Pakistan a souligné l'importance d'observer le Cachemire. Il a informé que nous célébrons la Journée noire du Cachemire pour réaffirmer notre engagement et notre soutien aux Cachemiriens dans leur juste lutte pour le droit à l'autodétermination contre 74 ans d'occupation illégale indienne du Jammu-et-Cachemire. Il a en outre informé l'auditoire du problème et de l'oppression indienne continue contre les citoyens non armés du Jammu-et-Cachemire occupé par l'Inde. Il a informé du recours à la force brutale par les forces d'occupation indiennes depuis le 5 août 2019. Il a évoqué les dimensions humaines, juridiques et sécuritaires du conflit du Cachemire. L'ambassadeur a souligné les atrocités commises par les forces indiennes d'occupation contre la population civile du Cachemire et a condamné l'usage aveugle de la force, en particulier les fusils à plomb contre les jeunes pour réprimer leur lutte légitime pour la liberté. L'ambassadeur a noté que les droits des personnes à la réunion pacifique, à la libre circulation et au respect des obligations religieuses étaient bafoués et qu'ils vivaient dans un black-out numérique.
 
Les participants ont posé de nombreuses questions et l'Ambassadeur M. Ahmed Ali Sirohey a répondu à toutes les questions. Le chancelier de l'Institut africain de technologie, M. Hamidou Amadou, a apprécié l'événement et l'a qualifié de tournant pour comprendre la question du Cachemire. Il a dit que la plupart des gens n'étaient pas au courant du problème. Cependant, depuis l'année dernière, l'ambassade a engagé les jeunes, les universitaires, le public, les médias, les leaders d'opinion, les chefs religieux et les parlementaires pour comprendre le problème et la situation actuelle. L'événement s'est terminé par des prières pour le bien-être et les premiers succès du peuple cachemiri dans sa juste lutte contre les forces indiennes d'occupation.
Niamey
27 octobre 2021
248476289_395291792139058_1827505179707293824_n.jpg
 
249545135_395291925472378_6930545893838940045_n.jpg248479879_395292295472341_855924140051794202_n.jpg
 
 
  • CSP ALGOZA

    Complexe Scolaire Privée

  • Détail

    Plusieurs en filières tertiaires et industrielles

    Bac PRO, Tech

    NIVEAU MOYEN

  • Détail

    Plusieurs en filières tertiaires et industrielles reconnues par le CAMES

    BTS / LICENCE

    LICENCE-1-2-3

  • Détail

    Plusieurs en filières tertiaires et industrielles accrédités par le CAMES

    MASTER

  • Détail

    PhD avec notre partenaire DPHU

    DOCTORAT


Nos Partenaires

cipmen
e
ba
1
emig
UNFPA
opagen
ist
essec

fb.png  yrt.png  téléchargement.png